Alexandra Popescu-York organise son premier défilé en Roumanie

comments 2
PORTRAITS, RÉFLEXIONS

Le designer Alexandra Popescu-York organise son premier défilé en Roumanie

Le 10 mars prochain, à l’occasion de l’événement Romanian Fashion Philosophy, le designer roumano-américain Alexandra Popescu-York organisera son premier défilé de mode à Bucarest. En tant qu’invité d’honneur, elle présentera au public roumain « Poison », sa dixième collection haute couture. Sa griffe unique marie des éléments gothiques et avant-gardistes, promettant un véritable show aux couleurs et aux formes inédites.

Le parcours d’Alexandra

Aux Etats-Unis, où elle s’est établie depuis plus d’une décennie, le talent d’Alexandra Popescu-York est déjà reconnu. Elle a reçu de nombreux prix et distinctions pour son sens aigu de la mode et son intarissable créativité dont :

  • le titre de “meilleur designer” lors de la « Couture Fashion Week New York » en septembre 2016
  • l’ajout de ses peintures à l’exposition commémorant le 70ème anniversaire de l’exposition d’art international à New York.

Le 10 février dernier, l’artiste a lancé à Manhattan sa dernière collection de robes haute couture. La collection capsule intitulée ‘Magnetic’ a été dévoilée lors de la 27ème édition de la Couture Fashion Week où le designer s’est à nouveau distingué par la singularité de son style. Ainsi, le maquillage audacieusement coloré et l’utilisation d’accessoires décalés comme des bijoux buccaux, des tiares ou des lustres en crystal sont autant d’éléments qu’Alexandra Popescu-York a réussi à s’approprier et qui font dorénavant partie intégrante de son univers artistique.

L’artiste participe cette année à sa neuvième saison de la Couture Fashion Week à New York. Elle est pour l’instant le seul artiste designer à être représenté à la fois dans une exposition de peinture et sur le catwalk. Alexandra ne se contente pas d’esquisser des robes mais s’applique à donner vie à des concepts. Ainsi, le mouvement et l’émotion font partie intégrante de son art. Alexandra Popescu-York peint depuis l’âge de trois ans et a étudié l’art et le design de mode à l’université d’Art de Bucarest.

La vision et l’ambition d’Alexandra

L’artiste designer roumain croit avant tout en l’importance de créer un produit singulier, original. “L’authenticité se raréfie ces temps-ci dans le monde de la mode”, nous confie-t-elle. C’est après plusieurs expériences en tant que chef de création artistique en Europe et aux Etats-Unis dans diverses compagnies qu’Alexandra a décidé, il y a dix ans, de fonder son propre business et de se concentrer sur l’art. D’après elle, la mode ne peut pas exister sans ce dernier. La fonctionnalité n’est pas non plus suffisante. Souvent Alexandra peint à même le tissu, utilise la broderie et allie de manière surprenante les matières et textures.

“Il est dit que l’on ne peut pas réinventer la roue, mais je m’efforce à prouver que l’on peut toujours être créatif et original dans l’industrie de la mode.”

Ses projets à court terme portent également sur la promotion de la Roumanie à l’étranger.

“La Roumanie a grand besoin d’accepter, de valoriser et de promouvoir ses artistes à l’étranger. A l’échelle internationale, il est courant de découvrir des artistes épaulés dans leurs tentatives de conquérir le monde par leurs pays. En ce qui me concerne, j’ai fait le contraire : j’ai d’abord conquis le monde, puis j’ai invité le monde à découvrir et à visiter mon pays natal.”

Afin de mieux connaître Alexandra Popescu-York, je vous invite à lire l’interview ci-dessous.

Comment vos proches vous perçoivent-ils ?

Alexandra Popescu-York : Je pense qu’ils me voient comme une personne talentueuse, déterminée, bienveillante et comme une battante.

De quelle chose inconnue du public êtes-vous fière ?

Alexandra Popescu-York : Je suis fière de mes principes et mes valeurs. Tout ce que j’ai accompli jusqu’ici a été réalisé sans faire de compromis douteux.

J’ai été élevé principalement par ma mère et ma grand-mère, elles sont pour moi mes exemples. Ma grand-mère n’a aimé qu’un seul homme dans sa vie, mon grand-père. Ils se sont mariés quand ma grand-mère avait 18 ans, et ils sont restés ensemble jusqu’à ce qu’il décède. Veuve, ma grand-mère n’a jamais voulu trouver quelqu’un d’autre. Cette forme d’amour véritable m’a inspiré à avoir de hautes convictions. Bien sûr, aujourd’hui (alors que les relations ont tellement changé) on ne peut pas espérer avoir exactement la même chose. Mais j’ai tout de même de fortes convictions, et je déteste le manque de pudeur et la promiscuité très répandue dans notre société. Je crois en l’amour et le don de soi. Je crois en la famille, et je considère mes enfants comme le plus beau cadeau de Dieu.

Enfin, je crois en l’effort et le travail. La performance est importante à mes yeux. Et cela dans n’importe quel domaine : sport, art, mathématiques… La paresse et la médiocrité me rendent triste.

Que signifie la mode pour vous ? Quel message véhiculent vos créations sur les femmes et la féminité ?

Alexandra Popescu-York : Pour moi, la mode est un moyen de m’exprimer et de partager ma vision des choses. Je veux que chaque personne soit unique et qu’elle s’habille avec des pièces originales et des créations issues d’éditions limitées. J’aimerais qu’elles s’habillent avec des petites marques qui ont une histoire derrière chaque collection. Je ne suis pas en faveur de la fast fashion mais plutôt de la high fashion et de l’art-fashion. Quand on regarde autour de nous, il y a souvent de la laideur, des bâtiments gris et austères. Je suis l’opposé de tout ça, du casual, du minimaliste, de la négligence et de la vulgarité. Je veux créer de l’art, penser hors des sentiers battus et permettre aux femmes d’être heureuses, attirantes et ne pas passer inaperçues.

Encourageons l’originalité, la créativité et les produits de luxe ! Certes, tout le monde ne peut pas s’offrir des pièces exclusives et onéreuses. Mais je suis persuadée que si l’on privilégie la qualité à la quantité on peut réussir à s’habiller et à vivre bien. Il faut juste changer notre façon de penser.  

Quelle est votre relation avec les arts plastiques ?

Alexandra Popescu-York : J’ai une relation particulière avec l’art en généraI. Je me considère avant tout comme une artiste et ensuite comme une créatrice de mode. Je peins depuis l’âge de trois ans et je n’ai jamais arrêté depuis.

Avez-vous une muse?

Alexandra Popescu-York :Non, pas vraiment. J’ai grandi entourée de magazines d’art. Puis, au lycée, je me suis intéressée aux magazines de mode comme VOGUE France, Collezioni Italia… Même s’ils n’étaient pas vendus en Roumanie à cette époque-là, j’allais dans les bibliothèques spécialisées à Bucarest les regarder pendant des heures. Ce n’était pas très facile dans les années 90, juste après la chute du communisme… Mais je trouvais refuge dans l’art et la mode.

Parmi les créateurs que j’aime il y a Galliano, Alexander McQueen, Versace, Thierry Mugler, Dior, Yves Saint Laurent, Vivienne Westwood et à peu près tous ceux qui sont affiliés de près ou de loin à la Haute Couture.

Quelle est la caractéristique ou la valeur clé pour vous ? 

Alexandra Popescu-York : Mis à part le talent qui est inné et que l’on hérite, je dirais : le travail, l’intelligence, la responsabilité, l’authenticité, le courage, l’intégrité, et la détermination ! Je n’ai pas mentionné la modestie… Ha Ha ! Mais je peux l’être quand c’est nécessaire !

Je ne peux pas en choisir qu’une… Toutes ces qualités sont connectées et donnent un résultat spectaculaire. Je suis intimement convaincue que nous devons donner le meilleur et devenir la meilleure version de nous-mêmes.

Que pouvez-vous nous dire sur la vie d’une Roumaine à New York ?

Alexandra Popescu-York : Actuellement ma vie là-bas est très belle. Mais j’ai travaillé très dur pour cela. Je me suis battue pour que mes rêves deviennent réalité, et je continue de me battre au quotidien pour une vie meilleure. J’ai réussi à percer seule dans un pays étranger sans perdre de vue mes valeurs et mon héritage. A présent, je me sens forte, et libre. Je suis capable de tout, je suis mon propre patron et je peux me permettre d’être originale. Tout cela me permet de m’épanouir en tant qu’artiste. Personne n’est parfait, mais je pense qu’on devrait tous essayer de l’être.

Nous avons tous des défauts, nous sommes humains. Mais je pense que nous devrions être plus tolérants et s’aider les uns les autres autant que faire se peut. J’ai croisé sur ma route beaucoup de gens malhonnêtes, des Roumains comme des Américains, et j’aimerais ne plus avoir à faire à cette nocivité ou méchanceté.

To put things differently, I think that artists and fashion designers should be valued just as doctors, lawyers or academicians are. There are indeed several so called artists that have little value. Nonetheless, TRUE ARTISTS (and I hope I am one myself) are not lesser people compared to the prestigious careers mentioned above and should be paid accordingly as well. 

En d’autres termes, je pense que les créateurs de mode devraient être mis sur un pied d’égalité avec les avocats, les médecins ou les académiciens. Il y a évidemment des pseudo-artistes qui ne font pas honneur à leur profession. Cependant, les vrais artistes (dont j’espère faire partie) ne devraient pas se voir marginaliser, ou railler par rapport à leur vocation. Ils devraient être payés de la même manière que les autres métiers prestigieux.

Qu’est-ce qui vous manque le plus de Roumanie ?

Alexandra Popescu-York : Le sentiment d’appartenance à une culture. 

Quel est votre endroit préféré en Roumanie ?

Alexandra Popescu-York : Bucarest. J’y suis née et j’y ai grandi. J’ai eu l’occasion d’y rencontrer des gens exceptionnels.

Quel est votre plat Roumain préféré ?

Alexandra Popescu-York : Ciorba (‘chorba’) avec des légumes ☺. J’ai longtemps été végétarienne en Roumanie. Et entre nous, c’était très difficile de maintenir un régime végétarien équilibré il y a 20 ans en Roumanie.

Comment est-ce que les gens peuvent vous contacter et acheter vos produits ?

Alexandra Popescu-York : Je suis présente sur tous les réseaux sociaux sous le nom d’Alexandra Popescu-York.

Les gens peuvent acheter mes créations sur le site www.alexandraartanddesign.com et je lancerai bientôt un nouveau site “Alexandra Popescu York” – www.alexandrapopescu-york.com. 

On peut me contacter directement sur mon site web ou sur les réseaux sociaux pour des commandes particulières.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Alexandra Popescu-York : A tous les Roumains, soyons plus unis et entraidons-nous ! C’est le seul moyen de faire avancer notre pays sur une meilleure voie. Ne soyons pas arrogants ou condescendants, mais au contraire plus gentils les uns avec les autres. Et d’une manière générale, soyons plus exigeants envers nous-mêmes et limitons nos attentes par rapport aux autres !

Si vous souhaitez assister au défilé d’Alexandra en Roumanie, rejoignez-là à l’événement Romanian Fashion Philosophy qui a lieu à Bucarest le 10 Mars !

Andreea

English / Română

Posted by

Une monographie moderne de la Roumanie avec des histoires, des paysages, des projets, des idées et des gens inspirants. Une plateforme d'échange qui permet de découvrir la Roumanie sous toutes ses facettes : belle, fascinante, accueillante, mais aussi peut-être superficielle, indifférente ou bien paradoxale.

2 Comments

  1. Pingback: Designer Alexandra Popescu-York will host her first fashion show in Romania - Lively Romania

  2. Pingback: Designerul Alexandra Popescu-York revine în România - Lively Romania

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.